Publié le

Les petits gestes nature

Je pense qu'il n'y a pas de petit geste, d'initiative inutile, d'effort insignifiant lorsqu'il s'agit de protéger la Terre. On le sait tous, il devient nécessaire que chacun fasse un minimum d'efforts pour essayer d'enrayer la cata...

Personnellement, j'essaye progressivement de limiter les déchets de la maison, de remplacer les produits chimiques par des produits plus simples et sains, de supprimer la nourriture industrielle... Je suis très loin d'être irréprochable, mais chaque effort compte, j'en suis convaincue. Attention, cet article n'a pas pour objectif de culpabiliser les personnes qui ne les pratiquent pas, ni à faire des leçons de morale... juste à partager quelques astuces pour ceux qui seraient intéressés !

Voici mes petits gestes nature, et leurs recettes si besoin.

La lessive faite maison

J'avais dans l'idée depuis quelques temps de faire ma lessive moi-même, ayant peu confiance en la composition des lessives industrielles (parfums de synthèse, conservateurs, phosphates, composants non bio-dégradables qui finissent leur course dans les rivières altérant la faune et la flore aquatique etc...). C'est une panne de lessive et une montagne de linge en retard qui m'a poussée à passer le cap. Un tour à la droguerie de ma ville, et je repartais avec un savon de Marseille, du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude, et pour 11 € j'avais de quoi faire ma lessive pour plusieurs mois (équivalent de 8 litres environ).

12907257_456567367869926_621429426_n_002

La recette pour 2.5 litres : 100 g de savon de Marseille 5 cuillères à soupe de bicarbonate de soude quelques cuillères de vinaigre blanc 20 gouttes d'huiles essentielles de votre choix pour le parfum de l'eau

Faites chauffer 1 litre d'eau dans votre bouilloire. Pendant ce temps là, dans un grand saladier, râpez 100 g de votre savon de Marseille, puis ajoutez l'eau chaude. Mélangez avec une cuillère en bois, et s'il reste des copeaux, passez un coup de mixeur à soupe. Laisser refroidir un peu, puis versez le tout dans un bidon de 3 litres (moi je n'en avais pas donc j'ai laissé dans le saladier). Ajoutez le bicarbonate de soude (attention, ça mousse !) et mélangez doucement. Ajoutez 1 litre d'eau tiède, un peu de vinaigre blanc pour la douceur du linge, puis les 20 gouttes d'huile essentielles. Moi je n'avais que de l'HE d'abricot dans mon stock, et le résultat est plus que discret, la prochaine fois j'utiliserai de l'HE de citron et de tea-tree pour le côté assainissant et pour l'odeur fraîche. Mélangez et c'est prêt ! J'ai versé le contenu dans deux bouteilles d'eau d'1.5 l qui étaient prêtes à être jetées.

30 minutes et ma lessive homemade était réalisée (et encore, j'ai traîné un peu devant Buffy the vampire slayer, oui j'assume). 1 verre à moutarde dans le compartiment lessive, et à 40° le linge est propre, et doux. Pour le linge très sale (type lingette démaquillante par exemple), il faudra laisser un peu tremper avant de mettre en machine pour un détachage complet. Prochaine étape : faire mon produit nettoyant sol/robinetteries  moi-même. Je vous en reparlerai si j'y arrive !

Limiter les déchets de la salle de bains

Les lingettes lavables :

J'ai terminé mon dernier paquet de cotons démaquillants récemment et j'ai décidé de ne pas en racheter. A la place, je me suis cousu des lingettes démaquillantes avec des chutes de tissus inutilisées et un coupon de coton éponge organique que j'ai acheté. 14 jolies lingettes, soit deux par jour pour une semaine (ici, une pour me démaquiller le soir, et une pour débarbouiller ma fille le matin); et hop au lavage avec le reste du linge sale et elles sont comme neuves. Résultat : plus de coton à la poubelle !

Pour les non-couturières, sachez que j'ai réalisé des lots pour vous et ils sont disponibles sur mon e-shop. Actuellement, il n'en reste qu'un, mais je peux tout à fait les réaliser sur commande.

12918451_1083819461661450_290576884_n

La coupe menstruelle :

Avant toute chose, la coupe menstruelle n'est pas un trophée pour celle qui aurait eu les règles les moins douloureuses ou les plus trash, ou du genre "pour avoir tenu 5 jours de règles sans égorger votre mari, vous remportez la coupe menstruelle 2016 !" Non.

Je ne rentrerai pas trop dans les détails pas très sexy, mais ce petit objet m'a agréablement surprise. Finis les tampons et autres serviettes hygiéniques qui contiennent des composants toxiques pour l'Homme et son environnement et qui, si on fait les comptes, reviennent à un certain prix dans l'année, pour finir à la poubelle.

La coupe menstruelle est un petit réceptacle composé de 100% de silicone platine médicale, utilisée en chirurgie et homologuée pour rester 30 jours à l'intérieur du corps humain (mais ne gardez pas votre coupe 30 jours hein !), elle s'insère là où vous savez, les jours où le drapeau est rouge, où les anglais ont débarqué, où vous avez vos ours, vos ragnagnas, vos Russes, vos doches, vos coquelicots, vos groseilles, vos trucs, vos règles quoi.

La coupe a une durée de vie de 5, voire 10 ans, elle coûte entre 15 et 30 €, le calcul de rentabilité est vite fait. Moi j'utilise la meluna cup qui est très bien, que j'ai payée 14.90 €. Pour rien au monde, je ne reviendrai aux tampons et serviettes. Mais c'est un objet un peu dur à apprivoiser et je comprends tout à fait les réticences.

Si vous voulez en savoir plus, il y a beaucoup d'articles qui en parlent très bien, comme celui de Rose Cocoon qui en plus d'être instructif, est marrant.

Résultats : moins de déchets, moins de composants chimiques dans la nature, et dans mon corps. 

7382-21178
Ceci n'est pas un gobelet. Ni un protège-téton. Ni un chapeau.

Les savons et shampoings solides

La peau de mon cher et tendre ainsi que celle de ma fille sont atopiques, elles sont très réactives à l'eau calcaire entre autres, si bien qu'eczéma, psoriasis, dermatite séborrhéique sont leur quotidien. On nous a conseillé le savon au lait d'ânesse pour la petite et le savon l'Alep pour le grand. Des produits simples, hydratants, sans additifs nocifs. Par la force des choses, nous avons donc terminé puis banni les gels douches en flacon (même si on faisait attention à leur composition).

                    savon-au-lait-d-anesse-en-forme-d-ane-150g        savonsBlocs

Du coup, j'ai également testé par curiosité le shampoing solide, même si j'étais plutôt sceptique, entre autres parce que celui que j'ai acheté ressemble à un anneau à mâcher. Il se présente et fonctionne comme un savon, et depuis, non seulement je n'utilise plus de shampoings en flacon, mais je peux aussi me passer d'après-shampoing (ce qui n'était pas trop possible avant vue la nature bouclée et sèche de mes cheveux qui sont désormais plus doux et plus brillants). Nous utilisons tous les trois le shampoing à l'argile rouge de la marque "Ma Provence" ( moi je l'ai eu à 3.90 € dans la droguerie de ma ville) et en sommes ravis.

0163037bc5bbb0d7365c279081866c019bb82a8dfc
Ceci n'est pas un anneau à mâcher, ni un donut. C'est du shampoing.

Résultats : moins de déchets plastiques de flacons, moins de substances nocives qui partent avec l'eau de la douche, une peau et des cheveux bien traités ! Et puis ça coûte moins cher et ça dure plus longtemps qu'un shampoing bio classique. Je ferai un billet plus long sur les produits de beauté naturels parce que c'est un peu mon dada et que j'ai découvert des trucs sympas.

A améliorer : utiliser moins de papier essuie-tout ! (une astuce ?)

Concernant mon activité La Fossette, j'utilise le plus possible de récupération que ce soit dans des choses que je possède déjà (couettes, rideaux etc) ou que j'ai pu récupérer à droite à gauche, et j'essaye de jeter le moins possible mes chutes, de tout utiliser.

Me reste à aborder le thème de la nourriture, dans un prochain billet car il y a tant à dire !

Et puis, nous essayons de faire des petits gestes simples, nous faisons le tri des déchets, nous faisons attention de ne pas laisser couler l'eau à tout va, nous éteignons la lumière lorsque nous quittons une pièce et surtout, nous l'enseignons à notre fille de 4 ans afin que cela devienne pour elle un automatisme et non une contrainte, tout en lui expliquant pourquoi. Ce sont ces p'tits bouts les citoyens de demain...

Et vous ? Quels sont vos gestes nature ? Vos astuces ? Vos bons plans? Vos conseils ?

Publié le

Tu sais que tu es créatrice couturière quand…

Salut !

Juste une petite envie de partager avec vous mon quotidien de créatrice homeworkeuse, un peu comme Vis ma vie mais sans Laurence Ferrari, à travers quelques anecdotes. Et qui sait, pourrez-vous vous y reconnaître, vous couturières à vos heures perdues, ou vous couturières professionnelles.

Tu sais que tu es créatrice couturière quand :

- Tu te balades tout le temps avec du fil partout sur tes fringues, du fil et des bouts de tissus sous tes chaussettes, et peut-être peux-tu même trouver de la ouate dans ton slip (bon ça ok, faut pas pousser, mais je me suis promis de glisser le mot "slip" dans chacun de mes posts). Tu ramasses également des bouts de fil sur ton paillasson, devant ta porte d'entrée. Histoire de bien annoncer la couleur.

- Tu as frôlé mille fois la mort par étranglement, car telle une Betty Draper qui a toujours la clope au bec, toi tu as toujours une épingle au bec, et tu mets 25 minutes à penser à l'enlever quand tu as fini d'épingler.

- Dès que tu vois quelqu'un, tu ne peux pas t'empêcher de regarder et d'analyser comment sont cousues ses fringues si bien qu'il croit que tu mates ses pecs, alors que non, tu regardes juste comment est cousue la boutonnière de sa chemise.

- Tu tutoies ta machine à coudre, et tu lui parles pas toujours très gentiment

- Ton atelier, après une semaine de travail, c'est comme un champ de bataille après une bataille dans Game of Thrones. Limite, ça fume encore. Mais y a pas Jon Snow.

- Tu trouves que les robes, les pochettes, les trousses, les sacs, les foulards que tu couds sont vachement cool, mais t'as jamais le temps d'en coudre pour toi

- Bien sûr, tu t'es piqué le doigt des milliers de fois en hurlant des gros mots qui parlent de mamans et de péripatéticiennes

- Tu as aussi marché des milliers de fois sur des aiguilles, ou sur la pointe d'un pression, en hurlant les mêmes gros mots que ci-dessus

- Parce que ton esprit s'est laissé allé à une petite divagation d'une demie-seconde, tu as déjà manqué de coudre ton doigt

- Y a des jours où quand ça veut pas, ça veut pas et tu rates le moindre truc que tu entreprends, même les techniques que tu connais par coeur, même l'article le plus simple à coudre, tu le plantes. En série, jusqu'à la fin de la journée. Le jour où tu découds plus que tu ne couds. De surcroît, ta machine te fait des blagues pas drôles, et tu remarqueras que souvent ces jours-là, il pleut des cordes, pour parfaire l'ambiance "c'est la journée de la loose".

- Tu as des milliers d'idées mais que 24h dans une journée, dont 7 à dormir. C'est mal foutu.

fossette

Et vous ? Vous reconnaissez-vous ? Je serai curieuse de lire d'autres petites anecdotes du genre, que ce soit dans la couture ou n'importe quel domaine !

bouton visitez la boutique                             

                                                                                                     instagramfacebookSanglota-icone-Hellocotonpinterest-icon

Publié le

Do it yourself : le bijou pompon

29Bonjour à tous, Aujourd'hui, je vous propose un tuto pour fabriquer vous même de jolis bijoux pompon. Je vous rassure, je ne vous parle pas de ces pompons-là :  ... ...mais plutôt de ceux qu'on voit beaucoup cet été en bracelets, colliers, boucles d'oreille. Je vais vous montrer aujourd'hui comment réaliser facilement de jolies boucles d'oreille pompon, de la taille que vous désirez, pour un prix modique. Pour cela, il vous faut : - une paire de ciseaux - de la colle à bijoux ou de la colle liquide type scotch - une échevette de coton de la couleur de votre choix, à ne pas confondre avec un etchebest n'est ce pas Philippe-Etchebest-cauchemar-en-cuisine - deux petits anneaux à bijoux que vous pouvez trouver facilement sur alittlemercerie par exemple ou que vous pouvez récupérer sur des bijoux que vous n'utilisez plus. - deux supports de boucle d'oreille, même remarque que ci-dessus - 20 cm de ruban organza doré que j'ai également trouvé à moindre coût sur alittlemercerie. 1  1/Coupez 10 bons centimètres dans l'échevette. Moi j'ai choisi de séparer en deux l'échevette mais vous pouvez très bien en prendre plus ou moins selon l'épaisseur du rendu que vous désirez

2

  2/ Dépliez les brins que vous avez coupés 3 3/ Prenez un brin de la même taille que ce que vous avez sélectionné, et passez le au centre par en-dessous, puis faites un double-noeud 4  6 4/ Rassemblez les deux côtés   7 8 5/ Prenez votre ruban doré, entourez la tête de votre échevette à 1 centimètre 10 11 6/ Puis faites un double-noeud 12   6/ Coupez le surplus de ruban doré13   Voilà ce qu'on obtient de derrière et de face 14 15 7/ Enfilez un petit anneau dans un des brins de la tête, puis faites un double-noeud. Coupez ce qui dépasse. 16 17 18 19 20   8/ Afin que le pompon tienne bien, munissez-vous d'un pinceau très fin que vous enduisez de colle et passez là où vous avez coupé pour éviter l'effilochage.   22 23   Laissez sécher. 9/ Enfilez la boucle d'oreille dans l'anneau, refermez l'anneau à l'aide d'une pince à épiler par exemple   24   Voilà ce que ça donne.       25 26 Il ne vous reste plus qu'à égaliser les brins en coupant la base de la longueur que vous désirez. 28 Tadaaaam ! Vous n'avez plus qu'à varier les longueurs, les couleurs que vous pouvez même mixer en camaieu, les supports. Moi j'ai fait également un pendentif pour un collier qui fait son petit effet, et j'aime bien ajouter un pompon aux pochettes que je crée pour ma boutique. DSCF4806 DSCF4783 DSCF4785 DSCF4496 DSCF4510   Voilà, j'espère que ce premier petit DIY vous aura été utile et vous a plu. N'hésitez pas à me faire des retours sur sa forme, me dire si vous préférez des vidéos, ou si ça vous va comme ça !