Publié le

DIY simplissime : un démaquillant bio et naturel

Bonjour à tous !

Cela faisait longtemps que je n'avais pas écrit sur ce blog. Beaucoup de travail, beaucoup de commandes sur-mesure, le marché de noël à préparer, les fêtes, un petit bonheur de gastro, une grippe guillerette, une coquine sinusite, une autre coquine sinusite, des douces joies d'hiver qui ont fait qu'effectivement, je n'ai pas trouvé le temps d'écrire.

Mais mardi soir, j'ai participé à un atelier des copains de Mon p'ti pote en transition, dont je vous avais déjà parlé ici (recette d'un déodorant ultra-efficace inside), et nous avons réalisé ensemble dans la joie et la bonne humeur, guidés par les sympathiques Justine et Mahery, un démaquillant/nettoyant visage efficace, doux et qui sent bon les tisanes de mon enfance, en deux temps trois mouvements !

Il fallait que je vous partage la recette !

Bon, là on faisait un produit vaisselle, pas le démaquillant (vous n'aurez donc pas besoin de gants de la nasa ou de masque de chantier !)
Jusque là, dans un soucis d'utiliser des produits naturels et non nocifs, je me démaquillais avec uniquement de l'huile végétale (olive ou amande douce/HE d'immortelle) et de l'eau, à savoir que je me tartine d'huile puis je rince avec une lingette lavable imbibée d'eau du robinet. Mais là où je vis, à Pont-L'Evêque, l'eau est hyper calcaire, et je n'aime pas vraiment utiliser l'eau du robinet pour mon visage, j'ai peur de me transformer en gros caillou. Ou simplement d'avoir la peau très sèche.

Avec ce démaquillant façon bi-phasée, je n'ai plus besoin d'eau du robinet, et je suis ravie !

 


Ingrédients :

  • un flacon spray vide acheté, ou récupéré
  • une huile végétale bio de votre choix
  • un hydrolat bio de votre choix
Versez dans votre flacon à moitié l'huile végétale, à l'aide d'un entonnoir si vous avez, ou avec dextérité si vous n'en avez pas.

Puis versez l'autre moitié d'eau florale, en prenant soin de laisser un demi-centimètre libre afin d'avoir un peu d'air dans le flacon lorsqu'il faudra secouer.

Vous verrez que cela ne se mélange pas, c'est normal, il vous suffira de secouer avant chaque utilisation (orangina, la pulpe, tout ça) Et voilà ! Conservation au frigo de préférence, mais pas obligatoire s'il ne fait pas trop chaud chez vous.

C'est tout !


Nous, nous l'avons réalisé à base d'huile de jojoba qui est l'huile la plus proche du sébum humain, et de l'eau de fleur d'oranger dont j'adore l'odeur, et qui est l'eau la plus tolérée pour tous les types de peaux. Mais vous pouvez vous faire plaisir avec les parfums et adapter à votre type de peau !

Ensuite, il vous suffira d'en vaporiser sur du coton, ou même mieux sur une lingette démaquillante lavable La Fossette (elle perd pas le nord !) que vous trouverez sur mon eshop, ou à défaut, que je réalise sur commande car le stock n'est pas toujours plein vu qu'on m'en commande beaucoup ! Un geste écologique de plus !

J'utilise le démaquillant le soir, mais je m'en sers aussi le matin après la douche pour chasser les traces de calcaire insidieusement cachées sur mon visage.

Maintenant, pour vous aiguiller sur votre choix d'huile et d'hydrolat, voici un petit tour d'horizon  selon leurs propriétés, infos que j'ai glanées sur le site d'aroma-zone, et dans mon expérience personnelle.  J'ai testé ces huiles et hydrolats et toutes m'ont satisfaite.

  L E S  H U I L E S

Huile de jojoba : Calmante et assouplissante, cette huile pénètre facilement dans la peau sans laisser de sensation de gras. Elle protège la peau contre la déshydratation et les rides. Elle est idéale pour les massages et pour les soins démaquillants.

Huile d'amande douce : apaisante, nourrissante, parfaite pour les peaux sèches et irritées.

Huile d'avocat : excellente huile anti-âge et nourrissante avec des propriétés pénétrantes exceptionnelles. Je la trouve personnellement un peu grasse pour ma peau.

Huile d'argan : réputée pour ses propriétés nourrissantes, régénérantes et restructurantes. Son pouvoir anti-oxydant compense en profondeur la dénutrition de la peau.

Huile d'olive : sa teneur en vitamine E et en polyphénols aide à lutter contre le vieillissement de la peau. Cette huile protège et assouplit la peau. L'odeur est un peu forte par contre, il faut assumer de se coucher avec un léger parfum de tomates-mozza !

Huile d'onagre : Régénératrice et anti-âge par excellence, l'huile végétale d'Onagre prévient le vieillissement cutané et restaure la souplesse de l'épiderme. Elle a aussi des propriétés adoucissantes et revitalisantes.

Voilà pour les huiles que j'ai personnellement testées, il en existe plein d'autres, à vous de faire les curieuses !

L E S  H Y D R O L A T S

  Fleur d'oranger : tonifie, rafraîchit, régénère et apaise la peau ; il est particulièrement adapté aux peaux sèches et il sent bon la tisane qui fait dormir !

Rose : Astringent et tenseur, cet hydrolat est incontournable pour prévenir et lutter contre le vieillissement cutané. Il purifie, rafraîchit et adoucit la peau. Il est aussi connu pour calmer les irritations et les rougeurs (personnellement, je le trouve un peu irritant pour les peaux très sensibles). Mais il sent trop bon le jardin fleuri !

Bleuet : connu comme véritable panacée pour apaiser et réparer les yeux fatigués ou irrités, sujets aux allergies. Il s'utilise en compresses sur les yeux. Il est également connu pour tonifier le tissu cutané. Il a une petite odeur de bois mouillé et je ne sais pas dire si je l'aime ou pas !

Hamamélis : Connu pour favoriser la micro-circulation, cet hydrolat est recommandé pour les peaux sensibles sujettes aux rougeurs. Astringent, tonique et purifiant, il est très apprécié des peaux mixtes et grasses. Ce que je confirme haut et fort !

Romarin : Cet hydrolat purifie la peau et prévient l’apparition des imperfections.

Citron : Cette eau de fruit est idéale pour éclaircir le teint et avoir une belle peau. Astringente et purifiante, elle est l’alliée des peaux à problèmes. Mon problème, c'est que j'ai envie de la boire.

  Si vous voulez des informations complémentaires, d'autres recettes de cosmétiques ou de produits ménagers non nocifs pour vous et pour l'environnement, ou même accueillir chez vous un atelier de fabrication de produits (prix libre) rendez-vous sur Mon P'ti Pote en transition ! Il y a plein d'infos intéressantes à glaner sur leur site.

Et vous, êtes-vous intéressé pour fabriquer vous mêmes vos produits ? Le faites-vous déjà ?

A bientôt 🙂

                Enregistrer Enregistrer Enregistrer
Publié le

DIY : une glace maison sans lactose et un déodorant à la noix de coco

La noix de coco, c'est simple, on adore, ou on déteste, un peu comme Pj Harvey, les oursins, ou les pieds de porcs .... Moi la noix de coco, j'adore, même que j'en rêve la nuit.

01de8b705021a2e29ed2ca05420c4a22

Un fruit, deux recettes : un déodorant et une délicieuse glace ! Attention, n'inversons pas, autant un peu de glace sous les aisselles, certes ça peut rafraîchir -d'une manière un peu collante-, autant manger du déodorant... il y a de meilleurs moyens pour rafraîchir son haleine. Sisi.

Je vous parle aujourd'hui de la noix de coco sous deux formes : l'huile de coco et le lait de coco.

Rentrons dans le vif du sujet. Toujours dans un souci d'effectuer des gestes écologiques, cet été, j'ai eu l'occasion de participer à un atelier de confection de cosmétiques et produits ménagers maison, par les sympathiques Justine et Mahery deux "citoyens en transition éco-logique" qui sillonnent la France à bord de leur camping-car, pour entre autres, animer les "ateliers de mon p'ti pote". Je les ai retrouvés à Villerville dans le Calvados, avec des copines, et nous avons choisi ensemble de réaliser un déodorant à base d'huile de coco, un cake vaisselle et une éponge en vieille chaussette ! Le prix est totalement libre, et les ingrédients et contenants sont à disposition, et c'est vous, aiguillés par Justine, qui réalisez vous-même les produits. Vous pouvez retrouver toutes les infos sur leur démarche et sur les ateliers et leurs recettes sur leur blog Mon P'ti Pote.

Le déodorant que nous avons réalisé est tellement efficace et, surtout, comme j'aime le dire "cochoncetés free",  est à base d'huile de coco et d'huile essentielle de palmarosa. Notez que vous pouvez utiliser aussi l'huile de coco comme crème hydratante, ou comme masque hydratant pour les cheveux.

img_1591
Oui, je ne sais pas dessiner une noix de coco

Quand on sait que la plupart des déodorants disponibles dans les supermarchés contiennent notamment des sels d'aluminium qui sont soupçonnés d'augmenter les risques de cancer du sein, une alternative douce et efficace est bienvenue.

Cette recette n'est pas vegan puisqu'elle contient de la cire d'abeille, mais Justine propose d'autres ingrédients de substitution sur son blog pour ceux d'entre vous qui ne souhaitez pas utiliser des matières issues des animaux.

Ce n'est pas un anti-transpirant car transpirer, ce n'est pas sale et c'est normal, mais cela neutralise totalement la moindre odeur, et durablement, et ce, juste avec l'équivalent d'un petit pois.

img_1607

Je vous mets donc ici directement le lien de cette recette imparable et n'oubliez pas de lire l'avant-propos avant de vous lancer. Sachez que cette alternative est très économique puisque votre petit pot qui vous aura coûté environ 2.50 € vous durera un an, sans compter la fierté d'avoir réalisé le produit soi-même ! Merci donc à Justine et Mahery de Mon P'ti Pote !

Et la deuxième recette m'a été inspirée par un rêve... Et oui, I had a dream que je mangeais de la bonne glace à la noix de coco infiniment parfumée et ma déception au réveil a été violente (au moins). Il faut savoir que je suis intolérante au lactose, je suis donc privée de crème glacée, de crème fraîche, de desserts crèmeux. Et plus on en est privés, plus on en a envie. Il m'arrive de craquer, et de le regretter amèrement les jours suivants. O rage, ô désespoir, ô lactose ennemi, n'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ? Non, alors, guidée aveuglément par mon obsession de la glace à la noix de coco, telle un zombie à la recherche d'un morceau de cervelle, j'ai cherché sur internet comment réaliser une glace sans sorbetière, et j'ai pensé qu'avec une boîte de lait de coco et du miel, je pourrais réaliser une glace qui satisferait tout mes désirs gastronomiques, sans la moindre once de lait. Et c'est le cas ! J'y ai même ajouté un caramel fait à base de sucre et d'eau. Passons à la recette pour laquelle il ne vous faudra pas beaucoup d'ingrédients, mais beaucoup de temps.

img_15731

Pour la glace :

  • 1 boîte de lait de coco bio
  • 4 cuillères à soupe de miel bio (à ajuster selon votre goût). Vous pouvez remplacer le miel par du sirop d'agave.

Pour le caramel :

  • 100 g de sucre
  • 2 cuillères à soupe d'eau
  • 1 filet de jus de citron

Videz la boite de lait de coco entièrement un saladier (eau de coco +crème)

Ajoutez les cuillères de miel, et fouetter au batteur électrique jusqu'à ce que ça soit complètement liquide et un peu mousseux.

img_1518

Ensuite versez le contenu du saladier dans une boite hermétique qui pourra aller dans votre congélateur (mais dans laquelle vous pourrez tout de même continuer de fouetter).

Mettez votre glace pas encore glacée dans votre congélateur, puis fouettez toutes les demies-heures pendant 4 ou 5 h (l'avantage c'est que vous pouvez tout de même faire d'autres trucs entre ces demies-heures) !

img_1521

C'est lorsque la glace commence à bien prendre que j'ajoute le caramel liquide, puis je remets au congélateur.

Pour faire le caramel, il suffit de tout mettre à feu moyen dans une casserole et attendre que le sucre fonde et colore. Il va vite durcir, alors je le passe au micro-ondes avant de la mettre dans la glace.

C'est délicieux ! Et bien moins calorique d'une crème glacée puisqu'il n'y a pas de sucre raffiné, ni de matière grasse animale. Le lait de coco contient en effet 170 kcal pour 100g, il est en plus réputé pour être riche en fibres, et très bon pour les articulations.

img_1617

Le seul soucis, est que la glace cristallise un peu. Mais j'imagine que l'on ne peut pas avoir un résultat parfait sans sorbetière, cela dit si vous avez des astuces, je suis preneuse.

Et vous, utilisez vous la noix de coco ? Sous quelle forme ? Pour quel usage ?

A bientôt !

Publié le

Josie dans l’océan

Buongiorno las amigas !

Me voici de retour après avoir passé l'été à arpenter le Pays d'Auge et ses petits trésors ! pour un post couture.

Comme vous n'êtes pas sans savoir, je suis créatrice d'accessoires de mode que je couds moi-même. Souvent je garderai bien un sac, une pochette pour moi, vu l'état des miens qui partent en lambeaux (bon, j'exagère un poil), mais non las amigas, je résiste à la tentation et je ne crée que pour vous. Quel sens du sacrifice (là aussi j'en fais un peu trop). Alors cet été, j'ai eu envie de coudre pour moi, pour une fois. Histoire de mettre un coup à l'expression "les cordonniers sont les plus mal chaussés", les créateurs d'accessoires sont les plus mal accessoirisés pour le coup (encore une fois, je pousse un peu le bouchon).

J'ai toujours voulu porter une combinaison-pantalon, mais j'avais peur d'avoir l'air d'un sac, persuadée que cette coupe ne m'irait pas, alors j'avais abandonné l'idée.  Et puis, prise d'un regain de confiance en moi ou je ne sais quoi, j'ai décidé de m'en coudre une. Ah oui et puis il y a Mawajane, une blogueuse mode très drôle qui en avait dégoté une trop classe à Emmaüs, ce qui a fini de me convaincre. J'avais vu les modèles de la Maison Victor défiler sur la toile, c'est donc la combinaison Josie du magazine de mai-juin 2015 que j'ai choisie. Je l'ai mixée avec la robe océan, comme le proposait le magazine : le haut de la robe océan et le bas de la combi Josie. Pas de difficultés particulière, je trouve les explications plutôt claires, même si j'ai le sentiment parfois qu'ils se compliquent un peu la vie. J'ai choisi la taille 34 (je fais du 36 du commerce) et je n'ai presque pas fait de marges de couture car je n'aime pas l'effet bouffant/gros derrière que peuvent avoir parfois les pantalons des combi, et parce qu'il faut bien admettre je n'ai pas un tour de poitrine qui explose les soutifs...

Je trouve qu'elle tombe bien et qu'elle est hyper hyper confortable, genre je ne pourrais mettre qu'elle. Mais bon, faut bien que je la lave quand même parfois !

J'ai choisi une viscose verte à motif plumes, très fine, je pense que si je réitère l'expérience, je prendrais un coton ou une popeline., un tissu un peu moins fin. J'ai ajouté une ceinture à nouer sur la taille élastiquée, question de goût.

IMG_1059IMG_0907  IMG_1069 IMG_1052

IMG_0900
Non pas que j'avais très envie de vous montrer mes fesses, mais il fallait bien que je vous montre comment elle rend de dos...

 Et pour ma petite demoiselle, j'ai choisi la robe Sybille du même magazine, avec son petit volant trop mignon. Très rapide et simple à coudre, je pense en réaliser d'autres. Elle est parfaite pour être à l'aise lors de grosses chaleurs, légère et ample. J'ai choisi un coton rose et blanc  fleuri que j'avais en stock qui vient de Mondial Tissus. Elle taille assez grand comme tous les modèles de la Maison Victor.

IMG_1115

IMG_1120Yo !

IMG_1128

IMG_1130

Voilà ! Je vous conseille ces deux modèles et les patrons de La Maison Victor en général, amies couturières, vous ne serez pas déçues. Ce sont des vêtements qui ont de l'allure et qui sont bien pensés.

Sinon, ma fille retournant bientôt à l'école, je vais pouvoir reprendre La Fossette à plein temps et me consacrer entièrement à garnir ma boutique et j'espère à poster plus souvent.

bonne rentrée à tous, et toutes ! A presto !

Publié le

Tuto : une pochette de transport pour votre éponge de Konjac !

Bonjour !

L'éponge de Konjac est une petite éponge en fibre naturelle qu'on utilise pour se nettoyer le visage en douceur. Elle dure selon les marques au moins un mois, et peut même vous permettre de vous passer de gel nettoyant puisqu'elle se suffit à elle même. A vous le teint frais, les pores resserrés, les imperfections diminuées, les impuretés éliminées !

Eponge de Konjac Léa Nature, celle que j'ai !

Elle est dotée d'un petit cordon, pour pouvoir l'accrocher et la laisser sécher à l'air libre entre chaque utilisation. MAIS, oui car il y a un mais, elle n'est pas livrée avec un petit sachet, une petite pochette, dans laquelle on peut la transporter quand on part en tournée internationale ou en voyage aux îles Fidji (on peut rêver non ?). J'ai cherché un peu selon les marques, et sauf erreur de ma part, aucune n'en propose. Cette éponge étant fragile, la glisser telle quelle dans notre trousse de toilette ne me paraît pas très raisonnable, ni très hygiénique. C'est pourquoi aujourd'hui je vous propose un tutoriel pour réaliser une petite pochette de transport d'éponge de konjac vous même !

Désolée par avance pour la qualité des photos, la luminosité de la pièce était étrange et pour une fois qu'il y avait du soleil, je n'ai pas voulu tirer les rideaux 🙂

Il vous faut :

  • un morceau de tissu enduit (entendez imperméable) 30 x 30 cm. Moi j'ai choisi un joli coton enduit blanc à motif japonais dorés que j'ai eu chez A Little Mercerie. Vous pouvez aussi utiliser deux morceaux de tissus différents (15 x 30 cm), un pour l'extérieur, un pour l'intérieur.
  • une paire de pressions
  • fil, aiguille, et encore mieux, une machine à coudre
1/ Coupez d'abord deux morceaux identiques de 14 cm x 21 cm, un pour l'extérieur, un pour la doublure. 2/ Sur l'envers, marquez chacun de vos deux morceaux de tissu en trois comme sur la photo ci-dessous. La partie du haut sera votre futur rabat.

IMG_1452

3/ Sur la partie haute de vos deux tissus, dessinez votre rabat de la forme que vous souhaitez. Moi j'ai fait comme ci-dessous.

IMG_1453

4/ Découpez votre rabat suivant les marques que vous avez dessinées.

IMG_1454

Vous obtenez ceci :Sans titre-1

5/ Placez vos tissus endroit contre endroit, épinglez pour que vos tissus ne bougent pas, et cousez à 5mm du bord en laissant une ouverture de 10 cm pour pouvoir retourner ensuite.

IMG_1457(1)

IMG_1459

Maintenant, retournez votre ouvrage par l'espace non cousu que vous avez laissé, puis repassez-le afin d'écraser les coutures. Attention, le tissu enduit ne se repasse pas tel quel, couvrez-le avec un tissu normal.

                     IMG_1461   IMG_1462

6/ Rabattez la partie du bas, de façon à ce que le bas arrive sur la ligne du rabat. Pas simple à expliquer, mais vous comprendrez en voyant les photos ci-dessous.

                    IMG_1463    IMG_1464

7/ En prenant soin de rentrer le tissu qui dépasse -les 10 cm non cousus que vous avez laissés pour retourner-, piquez le long des deux côtés à 0.5 cm.

  IMG_1468

7/ Puis retournez !

IMG_1470

Il ne vous reste plus qu'à placer un pression au centre, type kam avec la pince, ou bien ceux que l'ont peut coudre. Et votre pochette est terminée !

                           IMG_1471         IMG_1472

Et voilààààà !

 IMG_1473(1)

IMG_1481

J'espère que ce tuto vous aura plu et vous aura été utile !

A bientôt ! 🙂

Publié le

Tu sais que tu es créatrice couturière quand…

Salut !

Juste une petite envie de partager avec vous mon quotidien de créatrice homeworkeuse, un peu comme Vis ma vie mais sans Laurence Ferrari, à travers quelques anecdotes. Et qui sait, pourrez-vous vous y reconnaître, vous couturières à vos heures perdues, ou vous couturières professionnelles.

Tu sais que tu es créatrice couturière quand :

- Tu te balades tout le temps avec du fil partout sur tes fringues, du fil et des bouts de tissus sous tes chaussettes, et peut-être peux-tu même trouver de la ouate dans ton slip (bon ça ok, faut pas pousser, mais je me suis promis de glisser le mot "slip" dans chacun de mes posts). Tu ramasses également des bouts de fil sur ton paillasson, devant ta porte d'entrée. Histoire de bien annoncer la couleur.

- Tu as frôlé mille fois la mort par étranglement, car telle une Betty Draper qui a toujours la clope au bec, toi tu as toujours une épingle au bec, et tu mets 25 minutes à penser à l'enlever quand tu as fini d'épingler.

- Dès que tu vois quelqu'un, tu ne peux pas t'empêcher de regarder et d'analyser comment sont cousues ses fringues si bien qu'il croit que tu mates ses pecs, alors que non, tu regardes juste comment est cousue la boutonnière de sa chemise.

- Tu tutoies ta machine à coudre, et tu lui parles pas toujours très gentiment

- Ton atelier, après une semaine de travail, c'est comme un champ de bataille après une bataille dans Game of Thrones. Limite, ça fume encore. Mais y a pas Jon Snow.

- Tu trouves que les robes, les pochettes, les trousses, les sacs, les foulards que tu couds sont vachement cool, mais t'as jamais le temps d'en coudre pour toi

- Bien sûr, tu t'es piqué le doigt des milliers de fois en hurlant des gros mots qui parlent de mamans et de péripatéticiennes

- Tu as aussi marché des milliers de fois sur des aiguilles, ou sur la pointe d'un pression, en hurlant les mêmes gros mots que ci-dessus

- Parce que ton esprit s'est laissé allé à une petite divagation d'une demie-seconde, tu as déjà manqué de coudre ton doigt

- Y a des jours où quand ça veut pas, ça veut pas et tu rates le moindre truc que tu entreprends, même les techniques que tu connais par coeur, même l'article le plus simple à coudre, tu le plantes. En série, jusqu'à la fin de la journée. Le jour où tu découds plus que tu ne couds. De surcroît, ta machine te fait des blagues pas drôles, et tu remarqueras que souvent ces jours-là, il pleut des cordes, pour parfaire l'ambiance "c'est la journée de la loose".

- Tu as des milliers d'idées mais que 24h dans une journée, dont 7 à dormir. C'est mal foutu.

fossette

Et vous ? Vous reconnaissez-vous ? Je serai curieuse de lire d'autres petites anecdotes du genre, que ce soit dans la couture ou n'importe quel domaine !

bouton visitez la boutique                             

                                                                                                     instagramfacebookSanglota-icone-Hellocotonpinterest-icon

Publié le

Do it yourself : le bijou pompon

29Bonjour à tous, Aujourd'hui, je vous propose un tuto pour fabriquer vous même de jolis bijoux pompon. Je vous rassure, je ne vous parle pas de ces pompons-là :  ... ...mais plutôt de ceux qu'on voit beaucoup cet été en bracelets, colliers, boucles d'oreille. Je vais vous montrer aujourd'hui comment réaliser facilement de jolies boucles d'oreille pompon, de la taille que vous désirez, pour un prix modique. Pour cela, il vous faut : - une paire de ciseaux - de la colle à bijoux ou de la colle liquide type scotch - une échevette de coton de la couleur de votre choix, à ne pas confondre avec un etchebest n'est ce pas Philippe-Etchebest-cauchemar-en-cuisine - deux petits anneaux à bijoux que vous pouvez trouver facilement sur alittlemercerie par exemple ou que vous pouvez récupérer sur des bijoux que vous n'utilisez plus. - deux supports de boucle d'oreille, même remarque que ci-dessus - 20 cm de ruban organza doré que j'ai également trouvé à moindre coût sur alittlemercerie. 1  1/Coupez 10 bons centimètres dans l'échevette. Moi j'ai choisi de séparer en deux l'échevette mais vous pouvez très bien en prendre plus ou moins selon l'épaisseur du rendu que vous désirez

2

  2/ Dépliez les brins que vous avez coupés 3 3/ Prenez un brin de la même taille que ce que vous avez sélectionné, et passez le au centre par en-dessous, puis faites un double-noeud 4  6 4/ Rassemblez les deux côtés   7 8 5/ Prenez votre ruban doré, entourez la tête de votre échevette à 1 centimètre 10 11 6/ Puis faites un double-noeud 12   6/ Coupez le surplus de ruban doré13   Voilà ce qu'on obtient de derrière et de face 14 15 7/ Enfilez un petit anneau dans un des brins de la tête, puis faites un double-noeud. Coupez ce qui dépasse. 16 17 18 19 20   8/ Afin que le pompon tienne bien, munissez-vous d'un pinceau très fin que vous enduisez de colle et passez là où vous avez coupé pour éviter l'effilochage.   22 23   Laissez sécher. 9/ Enfilez la boucle d'oreille dans l'anneau, refermez l'anneau à l'aide d'une pince à épiler par exemple   24   Voilà ce que ça donne.       25 26 Il ne vous reste plus qu'à égaliser les brins en coupant la base de la longueur que vous désirez. 28 Tadaaaam ! Vous n'avez plus qu'à varier les longueurs, les couleurs que vous pouvez même mixer en camaieu, les supports. Moi j'ai fait également un pendentif pour un collier qui fait son petit effet, et j'aime bien ajouter un pompon aux pochettes que je crée pour ma boutique. DSCF4806 DSCF4783 DSCF4785 DSCF4496 DSCF4510   Voilà, j'espère que ce premier petit DIY vous aura été utile et vous a plu. N'hésitez pas à me faire des retours sur sa forme, me dire si vous préférez des vidéos, ou si ça vous va comme ça !              
Publié le

Des petits nouveaux

Bonjour à tous,

Aujourd'hui je vous tiens au jus de ce qui est fraîchement arrivé dans ma boutique. Dernièrement, j'ai été assez productive, plus rapide, plus précise. De nouveaux accessoires sont désormais disponibles et je m'en vais vous faire les présentations en espérant que vous trouviez chaussure à votre pied, ou plutôt trousse à votre maquillage et sac à votre main !

Tout d'abord, veuillez accueillir mesdames trousses à maquillage, habillées de motifs géométriques, elles sont fines et légères, et se tiennent avec élégance !

 DSCF4496

DSCF4497

DSCF4580

Plus petites, mais pas moins jolies, elles se font discrètes dans vos sacs à main, dans vos poches, afin d'y ranger et de transporter vos clés, monnaie, bijoux, tampons, capotes, vos clous, vos vis, que sais-je, tout ce dont vous avez besoin n'importe où, n'importe quand, mais que vous voulez planquer !

Les Mini-trousses !

DSCF4502

DSCF4500

def

DSCF4511

DSCF4514

DSCF4515

Pour crâner en soirée, ou pour trotter en ville, ces pochettes à main ou bandoulière pourraient bien vous être utiles !

DSCF4534  DSCF4542 DSCF4569

Et enfin, le coin des enfants : des pochettes zippées pour ranger et transporter crayons, feutres, peinture, perles, playmobiles, y ranger sa collec' de jeux de kinder surprises, ou pour conserver les curly qu'on a subtilisés discrètement à l'apéro samedi dernier pendant que maman était trop occupée à siroter son chardonnay bien frais au soleil. Bon ok, ces trousses n'ont aucune capacité de conservation de nourriture, je vous l'accorde. Mais elles sont bien pratiques quand même !

Trousse enfant panda

Trousse enfant panda

Trousse enfant jaune rose motif vintage

DSCF4558

Voilà ! Tous les articles sont disponibles sur ma boutique ETSY, ainsi qu'A Little Market.

Très prochainement un petit tuto bijoux sur le Blog !

A bientôt 🙂